Le secteur extractif à Madagascar

0
962

En phase de commencement d’exploitation industrielle

Le secteur extractif se définit comme un puissant levier de  développement économique pour Madagascar. On est encore en phase de commencement d’exploitation industrielle vu que depuis des dizaines d’années durant la colonisation, voire après l’indépendance, Madagascar ne connaissait que des exploitations artisanales.

Cette exploitation industrielle est démontrée actuellement, entre autres, par QMM et Ambatovy. Seulement,  si les retombées financières sont utilisées de manière juste, équitable et durable, cela pourrait en effet contribuer à transformer la structure de l’économie et le paysage social malgache pour faire sortir le pays de sous-développement. De même, si les sociétés minières offraient des opportunités aux opérateurs malagasy afin que ces derniers puissent fournir des biens et services pour la société ou encore, si la main d’œuvre locale était employée, en particulier dans des services techniques et spécialisés, il y aurait inévitablement des effets positifs sur l’économie nationale.

Selon un technicien du Bureau de Cadastre Minier de Madagascar (BCMM), les choses sont loin d’être simples. Certains facteurs liés à la complexité de l’arène de l’économie politique à Madagascar, notamment la culture malagasy, le manque des infrastructures (route, électricité…)  dans toutes les régions, l’immensité de l’informelle dans le secteur minier à tous les niveaux, rendent tout objectif de développement difficile à atteindre, du moins à court terme.