La Chine veut partager ses expériences

0
387

Une délégation d’opérateurs chinois conduite par l’Ambassadeur de Madagascar en Chine, Victor Sikonina a effectué une visite de courtoisie auprès du ministre auprès de la Présidence en charge des Mines et du Pétrole, Zafilahy Ying Vah, dans ses locaux à Ampandrianomby. Elle apporte notamment des capitaux publics et opère dans plusieurs secteurs d’activité. On peut citer, entre autres, les technologies de pointe, les infrastructures portuaires et aéroportuaires, la production des matériaux de construction, la fabrication des matériels industriels, des matériels navigants et aéronautiques ainsi que des équipements pétroliers sans oublier  les mines et les énergies. A l’instar des autres pays, la Chine est prête à appuyer Madagascar pour le développement du secteur minier. « Des échanges d’expériences sont ainsi en vue afin de nous aider à formaliser et mieux maîtriser ce secteur surtout au niveau de l’exploitation des pierres précieuses et des pierres fines. En effet, celui-ci ne contribue pour l’heure que 2,12% du Produit Intérieur Brut. Et Ilakaka constitue une des plus grandes exploitations minières à ciel ouvert dans le monde mais les pierres précieuses qui y proviennent deviennent labellisées au nom des autres pays comme la Thaïlande et le Sri-lanka sur le marché international », a soulevé le ministre de tutelle.

En outre, la Chine qui est très développée en matière de technologie de pointe, est également prête à effectuer des transferts de technologies au profit de Madagascar. « Nous disposons entre autres, d’un laboratoire d’analyse des gemmes mais c’est dépourvu d’équipement moderne. C’est pourtant indispensable afin de créer de la valeur ajoutée tout en labellisant les ventes de nos pierres précieuses sur le marché international », a fait savoir le ministre Zafilahy Ying Vah